Prochaines activités
oct 18 mer 2017
14 h 00 min Sortie Drouaise @ Charpont
Sortie Drouaise @ Charpont
oct 18 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
Rendez vous derrière l’ancienne voie ferrée. Premier chemin à droite en arrivant d’Ecluzelles par la D929. Le parking se situe juste après l’ancien pont (plus [...]

Voir le calendrier

Suivez nous

Archive pour la catégorie ‘Informations’

Evaxiana n°3

34 € TTC (version imprimée, port inclus)

Sommaire

BRYOLOGIE

• Les bryophytes de la Réserve naturelle nationale de la tourbière du Grand-Lemps (Isère) – Vincent HUGONNOT

PHANEROGAMIE

• Biogéographie et auto-synécologie des populations méconnues de genévrier commun (Juniperus communis L.) aux limites méditerranéennes de son aire de répartition dans le bassin de la haute Moulouya (Maroc) – Mustapha RHANEM

SESSIONS

• 51e session extraordinaire de la SBCO : «Dolomiti del Veneto» du 18 au 25 juillet 2015 – Patrick GATIGNOL
• Compte rendu de la première journée – 19 juillet 2015 – Crête du Padon et plateau du Sas Pordoi – Frédéric ANDRIEU
• Compte rendu de la deuxième journée – 20 juillet 2015 – Jou de Cherz – Francis ZANRÉ
• Compte rendu de la troisième journée – 21 juillet 2015 – Boucle des Cinque Torri et traversée au Passo Giau – Antoine CHASTENET
• Compte rendu de la quatrième journée – 22 juillet 2015 – Descente du Lagazuoi, prairies et zones humides de Falzarego et Valparola – Gilles MARCOUX
• Compte rendu du cinquième jour – 23 juillet 2015 – Tourbière et lac des Fòses Dominique PROVOST – Didier PERROCHE
• Compte rendu de la sixième journée – 24 juillet 2015 – les Tre Cime di Lavaredo et la Réserve naturelle de Somadida – David PAULIN

DIVERS

• Les collections d’Eugène Bourgeau déposées à l’Herbier de l’Université de Strasbourg (STR) – Michel HOFF, Mariette
ANDRÈS, Françoise DELUZARCHE, Gisèle HAAN-ARCHIPOFF, Claudine BERTIN-CHARBONNIER
• Usages et symbolique des essences ligneuses emblématiques de la Gironde, et plus largement de l’Aquitaine – Gabriel BALLOUX
• L’hellébore ou « herbe aux fous » dans l’histoire moderne et contemporaine – Tony GOUPIL
• Croyances phytoreligieuses et phytomythologiques : plantes des dieux et herbes mythologiques – Tony GOUPIL

PHYTOSOCIOLOGIE

• Paysage végétal du site Natura 2000 « Capo di Feno-Villanova » (ouest d’Ajaccio, Corse) – Guilhan PARADIS, Aurélie MAURIN
——————————————————————————————
La version pdf (200 Mo) est gratuite. (Notez qu’il vous faut une connexion suffisamment rapide pour télécharger les 200 Mo en moins de 10 minutes. Au delà de 10 minutes le serveur coupe la connexion, ce qui peut expliquer l’obtention d’un fichier incomplet avec le message d’un fichier endommagé – en fait incomplet). Vous devez par contre saisir votre email pour recevoir par mail le lien de téléchargement :

Une version imprimée à la demande (impression numérique) est disponible sur commande auprès du trésorier ou directement dans l’onglet Achat en ligne.

Sondage pour estimer la faisabilité d’une session SBCO en Californie en juillet/août 2018


Californie, juillet/août 2018

Durée 12 jours – 2 options d’hébergement :

- Hébergement majoritairement camping, ambiance feu de camp dans la nature (mais avec sanitaires) + quelques motels lors des transferts + préparation du repas du soir + quelques restos : 2500 €.

- Hébergement en chalet et hôtel + repas du soir au restaurant (majorité). 3300 €

Prix ne comprenant pas les extras (chambre individuelle, boissons…).

N.B. Déduire 1200 € de l’une de ces sommes en fonction de votre option si vous arrivez avant le début de la session et repartez après ; et 600 € pour arrivée avant ou départ après. Cf. « Sondage ».

Déplacement : minivan (spacieux) 5/6 personnes par véhicule.

Essentiellement marche, mais les dénivelés ne devraient pas dépasser les 400 m.

 

Programme (non définitif)

J1 : Arrivée à San Francisco en milieu de journée

Transfert aux portes du Parc national de Yosemite. Nuit de récupération en hôtel.

J2 : Vallée de Yosemite (vallées glacières, cascades, El Capitan, Half Dome)

Découverte des forêts de Pins géants à Pinus ponderosa,  P. lambertiana  P. Jeffreyi et Abies concolor avec également  Taxus brevifolia, Ceanothus cordulatus et C. velutinusChrysolepis sempervirensAsarum hartwegii, Clintonia uniflora, Goodiera oblongifolia, Maianthemum racemosum, Pyrola picta, Viola lobata, Adenocaulon bicolor, Mimulus lewisii, Boykinia major… Observation des premiers écureuils, coyotes, Cerfs mulets, et avec de la chance de l’Ours noir. Installation pour 4 nuits (camping ou chalet selon options).

 

J3 :  Mariposa Grove et environs

Découverte des boisements de Sequoia géant (Sequoiadendron giganteum), arbres les plus volumineux du monde, et de la flore des Meadows (prairies humides et mégaphorbiaies) de moyenne altitude. Rudbeckia californica subsp. californica, Hosackia oblongifolia,  Asyneuma prenanthoides (= Campanula prenanthoides), Sphenosciadium capitellatum, Polygonum bistortoides, Heracleum maximum, Helenium bigelovii, Geranium carolinum, Thalictrum fendleri subsp. fendleri, Botrychium multifidum… Faune des forêts (pics, mésanges) et des prairies (papillons).

 

J4 : Tuolumne Meadow et lacs des environs

Visite de Meadows d’altitude, des lacs et des forêts de sapins. Castilleja miniata, Ranunculus alismifolius, Gentiana newberryi,  Phyllodoce breweri + nombreuses espèces des genres Penstemon,  Lupinus ou Symphyotrichum. Le Pygargue a tête blanche (oiseau emblème des USA) rôde souvent par ici.

 

J5 : Tioga Pass et flore d’altitude

Nous sommes ici dans le domaine alpin, des paysages ouverts et des lacs d’altitude, avec sa flore des tourbières Gaulteria  humifusa, Mimulus primuloides,  Botrychium simplex et des pelouses d’altitudes Castilleja lemmonii, Streptanthus tortuosus, Cryptogramma acrostichoides, Gentianopsis holopetala. Faune typique d’altitude (pika, Marmotte à ventre jaune, mouflon).

 

J6 : Lac Mono et Great Bassin Desert

Nous quittons le Parc national de Yosemite. Arrêt au Lac Mono, immense lac salé bordé de célèbres formations de tuf. Le lac est bordé par une steppe à armoise dominée par Artemisia tridentata avec également Purshia tridentata,  Ericameria nauseosa, Astragalus lentiginosus, Prunus andersonii, Mentzelia albicaulis… Le lac très salé et ses abords accueillent une grande variété d’oiseaux : Goéland de Californie (importante colonie reproductrice), Phalarope de Wilson, Balbuzard pêcheur, Moqueur des armoises… Nuit en hôtel près de Bodie (célèbre « village fantôme », ambiance western !).

 

J7 – J 8: Lac Tahoe

Le lac Tahoe est un immense lac d’altitude bordé de nombreux autres lacs cristallins et de forêts de conifères. 2 nuits sur place. Flore très variée Pinus jeffreyi, Mimulus mephiticus, Porterella carnosula, Aquilegia formosa, Sphenosciadium capitellatum… La seconde journée est une journée de repos tout en profitant des magnifiques paysages. Herborisation ou observation de la faune (castors, Ours noir, écureuils, oiseaux…) possible pour ceux qui le désirent. Camping ou hôtel selon options.

 

J9 : Central valley et collines environnantes

Découverte de la flore de fin de saison des vernal pools (mares temporaire)

Brodiera coronaria, Calochortus luteus, Grindelia camporum, Hemizonia fitchii… Visite  d’un canyon de la Coastal Range avec Quercus douglasii, Quercus wislizeni, Pinus sabiniana, Aesculus californica, Heteromeles arbutifolia, Arctostaphylos manzanita, Myriopteris intertexta, Pellea mucronata var. mucronata, Pellea andromedifolia, Pentagramma triangularis, ou Adiantum jordanii. Observation de nombreux oiseaux dont les colibris, et avec de la chance de la Loutre d’Amérique et du Lynx roux. Nuit en hôtel.

 

J10 Redwood forest et Sanoma Coast

Découverte des Sequoia sempervirens (= Redwood), arbres les plus hauts du monde (record établie à 115,72 m). Les fougères sont les maîtres du sous-bois comme Dryopteris expansa, Woodwardia fimbriata, Polystichum munitum, Adiantum aleuticum mais plusieurs plantes supérieures profitent aussi de l’humidité apportée par les brumes estivales comme Umbellularia californica,  Lonicera hispidula,  Acer macrocephalum, Viola sempervirens, Oxalis oregana, …

Petit tour sur la Sanoma Coast et ses paysages de falaises côtières, boisements côtiers et de dunes avec Angelica hendersonii, Heracleum maximum, Rubus spectabilis, Ribes sanguineum, Maianthemum stellatum, M. cemosum, Spergularia macrotheca var. macrotheca… Faune marine abondante (Cormorans pélagiques et de Brandt, Guillemot colombin, Huîtrier de Bachman… Otarie de Californie, phoque, et avec de la chance des baleines). Installation pour 3 nuits en camping ou hôtel selon options.

 

J11 Point Reyes

Paysage sauvage où alternent dunes, landes côtières, lagunes et falaises avec Fragaria chiloensis, Grindelia hirsutula var. maritima, Sanicula arctopoides, Erigeron glaucus, Grindelia stricta. Faune marine abondante dont lÉléphant de mer.

 

J12 Visite de San Francisco ou côte sud

Après le passage du célèbre Golden Gate, arrivée dans la mythique San Francisco. Visite de la ville (Financial District, Fisherman’s Wharf, Golden Gate Park et son Jardin botanique…). ou possibilité de prolonger vers la côte sud le long de la Highway 1 et ses paysages côtiers spectaculaires.

Départ en soirée de l’aéroport de San Francisco.

 

Vous êtes intéressés ? Répondez au sondage notamment sur la formule d’hébergement choisie :

https://www.inscription-facile.com/form/CbaG4SNBO16r2fZxGWo3

Acheter en ligne

Il est dorénavant possible d’acheter en ligne ! Voir les modalités dans l’onglet achat en ligne

46 – Leguminosae de France, tome 4

Par Pierre COULOT et Philippe RABAUTE, A4 couleur, 902 pages, 2016

Après la publication fin 2013 du troisième tome de la Monographie des Légumineuses de France, nous proposons aujourd’hui à nos lecteurs le quatrième, consacré à deux tribus majeures pour la flore de France, les Fabeae et les Genisteae. Cette publication s’inscrit dans notre travail, débuté il y a bientôt quinze ans, et sera poursuivi par les rédactions des tomes deux, consacré aux Galegeae et Hedysareae, puis premier, qui finira l’ensemble et traitera des autres sous-familles et tribus. Comme pour le tome trois, nous sommes restés fidèles à une double option dans le traitement des taxons. La première est une vision synthétique des espèces, qui nous amène à ne retenir que de façon marginale les variétés souvent nombreuses décrites par les auteurs. La seconde est l’intégration dans nos choix nomenclaturaux des résultats des études moléculaires les plus récentes, mais toujours sous couvert d’une certaine convergence entre leurs conclusions et la morphologie des plantes. C’est ainsi que le genre Genista est traité au sens large (il inclut Teline, Chamaespartium, Retama, Echinospartum), tout comme Cytisus (qui inclut Calicotome, Sarothamnus, Chamaecytisus), Lathyrus (qui inclut Pisum) ou Vicia (qui inclut Lens). Par contre, nous n’avons pas franchi le pas de traiter les Ulex au sein des Genista, malgré plusieurs études phylogénétiques le suggérant, dès lors que la proximité avancée par les phylogénéticiens de ces deux genres, et notamment des espèces de Genista concernées, est insuffisamment corrélée à nos yeux aux aspects morphologiques. Comme pour les Trifolieae, nous présentons également les espèces occasionnelles, beaucoup plus rares pour les tribus traitées dans ce tome, mais pas les hybrides, qui ne nous semblent présenter que peu d’intérêt. La collaboration accrue avec les conservatoires botaniques nationaux nous a été d’une aide précieuse et nous permet incontestablement de plus en plus de précision dans nos traitements chorologiques. Ceux-ci restent toutefois minimalistes, dans la mesure où nous continuons à pêcher par défaut plutôt que par excès en cas de doute sur la présence d’une plante dans un département. Comme précédemment, les cartes présentées doivent donc être considérées comme des bases de départ, censées être des photographies instantanées des observations répertoriées des espèces, mais à vocation évidemment évolutive. Nous incitons nos lecteurs à nous communiquer toutes leurs observations, afin de publier régulièrement des mises à jour de ces données de répartition. Les remontées encourageantes des lecteurs du tome trois ont été une grande source de motivation dans la rédaction de celui-ci, malgré la lourdeur de la tâche, et nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à consulter ce volume que le précédent au cours de vos séances d’identification.
Les Auteurs

Désormais disponible à la commande, cliquer sur le charriot pour télécharger le bon de commande.

Cliquez sur l’icône ci-dessous pour feuilleter un extrait en pdf

42 – Lamiacées de France

Par André GONARD, A4 couleur, 528 pages, 2015

Pour un auteur, publier un ouvrage c’est bien, en publier plusieurs c’est encore mieux ! Nous avons le bonheur d’avoir à la SBCO plusieurs auteurs prolifiques qui tiennent passionnément à partager leur amour de la flore. N’est excellent botaniste que bon pédagogue. Tel est André GONARD, scientifique de formation et homme de terrain. Nous lui sommes redevables de publications qui attirent les lecteurs comme les fleurs attirent les insectes !
Car c’est justice de vanter la curiosité et le mérite d’un auteur que nous connaissons depuis le succès de ses Renonculacées de France en 2010, elles-mêmes précédées par ses Saxifragacées de 2006 (éditées aux Publications de l’Université de Saint-Étienne). Cet heureux pharmacien à la retraite active n’a pas fini de nous surprendre par son insatiable fringale éditoriale, puisqu’il pense déjà à s’intéresser de près aux toutes belles et mellifères Boraginacées.
Il y a deux sortes d’ouvrages botaniques : les grandes Flores synthétiques et les ouvrages thématiques accessibles à tout public curieux de s’informer et de progresser. C’est pourquoi l’étude à répétition de telles familles est extrêmement bénéfique. Et c’est la raison pour laquelle nous adhérons à ce besoin d’André GONARD de nous faire profiter de ses infatigables recherches. Lamiacées comme Lamium = Labiées du Latin labium = lèvre à cause de la corolle à deux lobes joliment lippus. Couleurs vives et nectars qu’adorent les insectes. Pensez simplement aux subtiles senteurs des coteaux calcaires, de la garrigue et du maquis ensoleillés : lavande, romarin, sauge, origan, thym, hysope, sarriette, mélisse pourvoyeurs de délicieux condiments aromatiques !
Alors que la farigoule vous enchante !
Yves Peytoureau – Président SBCO

Cliquez sur l’icône ci-dessous pour feuilleter un extrait en pdf