39 € TTC

Par L.-J. GRELET, 700 pages, 1979

L’ouvrage de tL.-J. Grelet est paru de 1932 à 1959 sous forme de trente fascicules: les huit premiers dans le «Bulletin de la Société Botanique du Centre-Ouest», tous les autres dans la «Revue de Mycologie» du Laboratoire de Cryptogamie du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.
Certains fascicules étant épuisés depuis longtemps, il était devenu difficile, voire impossible, au mycologue de se procurer cet ouvrage, pourtant le plus complet et le plus récent de langue française sur le vaste groupe des Discomycètes : L.-J. Grelet y décrit 190 genres et 1285 espèces ou variétés.
Depuis longtemps, de nombreux mycologues espéraient une réédition sans trop y croire: les Discomycètes sont, pour la plupart, de minuscules champignons délaissés par beaucoup et, pour un éditeur, risquer une telle aventure était bien hasardeux.
En 1978, la Société Botanique du Centre-Ouest ayant fait de gros efforts pour s’équiper en matériel moderne d’impression, l’idée d’une réédition était relancée par M. Guy Fourré, journaliste-mycologue niortais. Au départ nous n’envisagions de rééditer que les huit premiers fascicules parus dans notre bulletin mais il apparut très vite que la réédition complète était souhaitée par de nombreux mycologues. Les responsables de la «Revue de Mycologie» nous accordèrent tout de suite l’autorisation de republier les fascicules 9 à 30 et au nom de la Société Botanique du Centre-Ouest et de tous les mycologues nous tenons à leur exprimer notre profonde reconnaissance.
La réédition complète devenait donc possible. Pour la réaliser plus de mille heures de travail bénévole allaient être nécessaires à une toute petite équipe dévouée à la cause de la Botanique :
- Une table alphabétique des genres, des espèces et des variétés (énorme et fastidieux travail) était mise au point par M.E. Risbec de Villons-les-Buissons dans le Calvados. Vérifié par nous-mêmes puis par M. A. Bourasseau de Saintes en Charente-Maritime, nous avons tout fait pour que ce document inédit soit pratique et nous espérons qu’il rendra de grands services aux mycologues.