41 – Bryoflore du Mont Lozère


36€ TTC

Par Jacques BARDAT, Pierre BOUDIER et Robert GAUTHIER, 215 pages, 2014

Le massif du mont Lozère se développe sur 40 000 ha environ et culmine à près de 1 700 m d’altitude. Il constitue un ensemble géologique, morphologique et climatique original sur la bordure méridionale du Massif central au contact des Grands Causses. Le Parc national des Cévennes créé en 1970 inclut en totalité le mont Lozère. Depuis plusieurs années, les responsables scientifiques du Parc ont initié et développé des inventaires programmés concernant la biodiversité sur l’ensemble de son territoire et plus particulièrement sur la flore non vasculaire. Dans cette perspective, la flore bryologique représente un axe d’inventaire particulièrement intéressant dans la mesure où, jusqu’à présent, ce groupe végétal a été très peu étudié sur le territoire du Parc et tout spécialement sur le massif du mont Lozère. Pour combler cette lacune, trois campagnes d’une semaine chacune ont été menées en 2001, 2002 et 2003 sous l’égide du service scientifique du Parc national des Cévennes. Ces campagnes ont fait l’objet de deux rapports préliminaires succincts, l’un en 2002 sur les tourbières (Bardat et al., 2002) et un en 2003 sur les pierriers (Bardat et Boudier, 2003).

Share