Télécharger le précis (3569)

Epuisé

Par C. LAHONDERE, 48 pages, 1997

« La phytosociologie est l’étude descriptive et causale des associations végétales» (Encyclopedia Universalis). L’adjectif « sigmatiste » a pour origine la S.I.G.M.A. (Station Internationale de Géobotanique Méditerranéenne et Alpine) fondée à Montpellier par Josias BRAUN-BLANQUET: c’est à cette école sigmatiste que se rattache le plus grand nombre de phytosociologues en France et dans le monde. L’association végétale est la résultante des conditions du milieu, c’est-à- dire des conditions édaphiques et climatiques en un point donné. Elle ne doit pas être confondue avec la notion de formation végétale (forêt, prairie, lande…l, notion plus imprécise : la dune est ainsi une formation végétale constituée de plusieurs associations dont l’existence dépend, pour chacune d’entre elles, en particulier de la proximité et de l’éloignement de la mer, de la quantité de matières organiques présentes dans le sable… L’identité des associations végétales dépend encore de la situation géographique précise: les associations végétales dunaires du Centre-Ouest Atlantique ne sont pas les mêmes que celles du Golfe du Lion, mais les dunes des côtes landaises ont certaines associations en commun avec les dunes charentaises et d’autres qui leur sont propres. Il y a en phytosociologie comme en taxonomie des phénomènes de vicariance et d’endémisme: on parle alors de synvicariance et de synendémisme.