Archives

Sondage pour estimer la faisabilité d’une session SBCO en Californie en juillet/août 2018


Californie, juillet/août 2018

Durée 12 jours – 2 options d’hébergement :

– Hébergement majoritairement camping, ambiance feu de camp dans la nature (mais avec sanitaires) + quelques motels lors des transferts + préparation du repas du soir + quelques restos : 2500 €.

– Hébergement en chalet et hôtel + repas du soir au restaurant (majorité). 3300 €

Prix ne comprenant pas les extras (chambre individuelle, boissons…).

N.B. Déduire 1200 € de l’une de ces sommes en fonction de votre option si vous arrivez avant le début de la session et repartez après ; et 600 € pour arrivée avant ou départ après. Cf. « Sondage ».

Déplacement : minivan (spacieux) 5/6 personnes par véhicule.

Essentiellement marche, mais les dénivelés ne devraient pas dépasser les 400 m.

 

Programme (non définitif)

J1 : Arrivée à San Francisco en milieu de journée

Transfert aux portes du Parc national de Yosemite. Nuit de récupération en hôtel.

J2 :Vallée de Yosemite (vallées glacières, cascades, El Capitan, Half Dome)

Découverte des forêts de Pins géants à Pinus ponderosa,  P. lambertiana  P. Jeffreyi et Abies concolor avec également  Taxus brevifolia,Ceanothus cordulatus et C. velutinusChrysolepis sempervirensAsarum hartwegii, Clintonia uniflora, Goodiera oblongifolia, Maianthemum racemosum, Pyrola picta, Viola lobata,Adenocaulon bicolor, Mimulus lewisii,Boykinia major… Observation des premiers écureuils, coyotes, Cerfs mulets, et avec de la chance de l’Ours noir. Installation pour 4 nuits (camping ou chalet selon options).

 

J3 :  Mariposa Grove et environs

Découverte des boisements de Sequoia géant (Sequoiadendron giganteum), arbres les plus volumineux du monde, et de la flore des Meadows (prairies humides et mégaphorbiaies) de moyenne altitude. Rudbeckia californica subsp. californica, Hosackia oblongifolia,  Asyneuma prenanthoides (= Campanula prenanthoides), Sphenosciadium capitellatum, Polygonum bistortoides, Heracleum maximum, Helenium bigelovii, Geranium carolinum, Thalictrum fendleri subsp. fendleri, Botrychium multifidum… Faune des forêts (pics, mésanges) et des prairies (papillons).

 

J4 : Tuolumne Meadow et lacs des environs

Visite de Meadows d’altitude, des lacs et des forêts de sapins.Castilleja miniata,Ranunculus alismifolius, Gentiana newberryi,  Phyllodoce breweri + nombreuses espèces des genres Penstemon,  Lupinus ou Symphyotrichum. Le Pygargue a tête blanche (oiseau emblème des USA) rôde souvent par ici.

 

J5 : Tioga Pass et flore d’altitude

Nous sommes ici dans le domaine alpin, des paysages ouverts et des lacs d’altitude, avec sa flore des tourbières Gaulteria  humifusa,Mimulus primuloides,  Botrychium simplex et des pelouses d’altitudes Castilleja lemmonii, Streptanthus tortuosus, Cryptogramma acrostichoides, Gentianopsis holopetala. Faune typique d’altitude (pika, Marmotte à ventre jaune, mouflon).

 

J6 : Lac Mono et Great Bassin Desert

Nous quittons le Parc national de Yosemite. Arrêt au Lac Mono, immense lac salé bordé de célèbres formations de tuf. Le lac est bordé par une steppe à armoise dominée par Artemisia tridentata avec également Purshia tridentata,  Ericameria nauseosa, Astragalus lentiginosus, Prunus andersonii, Mentzelia albicaulis… Le lac très salé et ses abords accueillent une grande variété d’oiseaux : Goéland de Californie (importante colonie reproductrice), Phalarope de Wilson, Balbuzard pêcheur, Moqueur des armoises… Nuit en hôtel près de Bodie (célèbre « village fantôme », ambiance western !).

 

J7 – J 8: Lac Tahoe

Le lac Tahoe est un immense lac d’altitude bordé de nombreux autres lacs cristallins et de forêts de conifères. 2 nuits sur place. Flore très variée Pinus jeffreyi, Mimulus mephiticus, Porterella carnosula, Aquilegia formosa, Sphenosciadium capitellatum… La seconde journée est une journée de repos tout en profitant des magnifiques paysages. Herborisation ou observation de la faune (castors, Ours noir, écureuils, oiseaux…) possible pour ceux qui le désirent. Camping ou hôtel selon options.

 

J9 : Central valley et collines environnantes

Découverte de la flore de fin de saison des vernal pools (mares temporaire)

Brodiera coronaria, Calochortus luteus, Grindelia camporum, Hemizonia fitchii… Visite  d’un canyon de la Coastal Range avec Quercus douglasii, Quercus wislizeni, Pinus sabiniana, Aesculus californica, Heteromeles arbutifolia, Arctostaphylos manzanita, Myriopteris intertexta, Pellea mucronata var. mucronata, Pellea andromedifolia, Pentagramma triangularis, ou Adiantum jordanii. Observation de nombreux oiseaux dont les colibris, et avec de la chance de la Loutre d’Amérique et du Lynx roux. Nuit en hôtel.

 

J10 Redwood forest et Sanoma Coast

Découverte des Sequoia sempervirens (= Redwood), arbres les plus hauts du monde (record établie à 115,72 m). Les fougères sont les maîtres du sous-bois comme Dryopteris expansa, Woodwardia fimbriata, Polystichum munitum, Adiantum aleuticum mais plusieurs plantes supérieures profitent aussi de l’humidité apportée par les brumes estivales comme Umbellularia californica,  Lonicera hispidula,  Acer macrocephalum, Viola sempervirens, Oxalis oregana, …

Petit tour sur la Sanoma Coast et ses paysages de falaises côtières, boisements côtiers et de dunes avec Angelica hendersonii, Heracleum maximum, Rubus spectabilis, Ribes sanguineum, Maianthemum stellatum, M. cemosum, Spergularia macrotheca var. macrotheca… Faune marine abondante (Cormorans pélagiques et de Brandt, Guillemot colombin, Huîtrier de Bachman… Otarie de Californie, phoque, et avec de la chance des baleines). Installation pour 3 nuits en camping ou hôtel selon options.

 

J11 Point Reyes

Paysage sauvage où alternent dunes, landes côtières, lagunes et falaises avec Fragaria chiloensis, Grindelia hirsutula var. maritima, Sanicula arctopoides, Erigeron glaucus, Grindelia stricta. Faune marine abondante dont lÉléphant de mer.

 

J12 Visite de San Francisco ou côte sud

Après le passage du célèbre Golden Gate, arrivée dans la mythique San Francisco. Visite de la ville (Financial District, Fisherman’s Wharf, Golden Gate Park et son Jardin botanique…). ou possibilité de prolonger vers la côte sud le long de la Highway 1 et ses paysages côtiers spectaculaires.

Départ en soirée de l’aéroport de San Francisco.

 

Vous êtes intéressés ? Répondez au sondage notamment sur la formule d’hébergement choisie :

https://www.inscription-facile.com/form/CbaG4SNBO16r2fZxGWo3

Lettre d’information 67 : hiver 2014

Download (Ldi67.pdf, PDF, 435KB)

Lettre d’information 66 : automne 2014

Download (Ldi66.pdf, PDF, 682KB)

Hommage à Gérard AYMONIN

Download (Aymonin.pdf, PDF, 94KB)

Lettre d’information 65 : été 2014

Download (Ldi65.pdf, PDF, 515KB)

Lettre d’information 64 : printemps 2014

Download (Ldi64.pdf, PDF, 743KB)

Lettre d’information 63 : Hiver 2014

Download (Ldi63.pdf, PDF, 443KB)

Lettre d’information 62 : Automne 2013

Download (Ldi62.pdf, PDF, 734KB)

Lettre d’information 61 : été 2013

Download (Ldi61.pdf, PDF, 684KB)

Lettre d’information 60 – Printemps 2013

Download (Ldi60.pdf, PDF, 336KB)

A la recherche de la mousse lumineuse !

Connaissez-vous cette minuscule plantule dont les premiers stades de développement (les protonéma) sont luminescents ? On lui a donné le nom imprononçable de Schistostega pennata.

Prise tout d’abord pour une algue (au 18ème siècle), elle sera identifiée comme mousse au début du 19ème siècle. C’est une espèce cavernicole, qui se développe sur l’humus, seulement là où la lumière ne peut pénétrer…par exemple sous des chaos de granit, dans des terriers de lapins ou de blaireaux, dans les anfractuosités de murets, dans les grottes, au bord des chemins creux là où la terre s’est érodée, formant des cachettes sombres de plusieurs dizaines de centimètres de profondeur. Elle est tout à fait calcifuge et donc présente sur tous les massifs anciens : Massif central, Massif armoricain, Morvan, Vosges, Ardennes, une partie des Pyrénées et des Alpes. Elle ne se détecte que grâce à la luminescence des cellules de son protonéma : il est constitué de cellules sphériques « collées » les unes aux autres, et qui contiennent des chloroplastes réfléchissant la lumière incidente. La mousse elle-même se développe à partir du protonéma, constituant un ensemble lâche de tiges stériles et fertiles, l’ensemble ne dépassant pas 1 centimètre de haut. L’aspect des tiges est aussi très particulier : les feuilles sont confluentes et disposées dans un même plan, de part et d’autre de la tige.Voir de très belles photos sur le forum du naturaliste : http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?f=92&t=11806

 Très discrète, elle est certainement présente un peu partout en Limousin et sur les autres Massifs granitiques (données anciennes dans les Monts d’Ambazac, en Creuse, sur le Plateau de Millevaches, et plus récentes dans les gorges de la Vézère). Pour la rechercher, munissez-vous d’une lampe de poche et inspectez les recoins des murs, des éboulis, des moindres terriers… Très rarement observée, sa recherche systématique permettra de préciser sa répartition et son statut en France. Et si vous ne trouvez pas cette plantule magique, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir une Coronelle lisse (n’ayez crainte, elle ne se nourrit que de Lézards des murailles !), ou encore une petite chauves-souris blotti dans un interstice… Si vous pensez avoir trouvé l’objet de cet article, faites une photo, ou un petit prélèvement et notez précisément la localisation, la nature du site…. Il n’y a pas d’erreur possible sur l’identification, une fois qu’on a repéré la luminescence !

Merci de me faire part de vos découvertes ! Isabelle CHARISSOU – Biard – 19130 VOUTEZAC   : serge-et-isabelle.mazaud@wanadoo.fr

Inscriptions aux sessions

Rendez vous dans l’onglet correspondant aux sessions et minisessions pour télécharger les formulaires d’inscription, à renvoyer le plus rapidement possible puisque le nombre de places est limitée pour chaque session.

Bonne année 2013

Lettre d’information 59 – Hiver 2012

Download (Ldi59.pdf, PDF, 1.2MB)

Lettre d’information 58 – Automne 2012

Download (Ldi58.pdf, PDF, 1.59MB)

Lettre d’information 57 – Eté 2012

Download (Ldi57.pdf, PDF, 1.62MB)

Lettre d’information 56 – Printemps 2012

Download (Ldi56.pdf, PDF, 645KB)

Lettre d’information 55 – Hiver 2012

Download (Ldi57.pdf, PDF, 1.62MB)

Lettre d’information 54 – Automne 2011

Download (Ldi54.pdf, PDF, 1024KB)

Lettre d’information 53 – Eté 2011

Download (Ldi53.pdf, PDF, 835KB)